Le temps d’un week-end : Sous les couvertures

La nuit était tombée sur la rue commerçante.


J’ai reçu ce livre par le biais des Matchs de la Rentrée Littéraire organisés par Price Minister que je remercie pour cette jolie découverte que je n’aurais jamais faite sans cela.

Sous les couvertures, c’est l’histoire d’une révolution de papier, enfin, pour être plus exacte, une révolution menée le temps d’un week-end par des livres menacés du pilon. Leur objectif, prendre la place des best-sellers sur la table des mises en avant de la librairie.

Le temps de ce week-end, on passe des livres au libraire en passant par l’apprentie et les auteurs des révolutionnaires, évoluant tous au sein de leurs sphères.

Si les chapitres se concentrant sur les livres sont vraiment bien tournés, sans jamais citer d’auteur, mais des catégories de livres, j’ai trouvé que globalement, le livre manquait d’espoir. En effet, on y trouve beaucoup de réflexions intéressantes sur le monde du livre en général, mais la plupart sont défaitistes au possible, laissant penser qu’aucune solution ne peut être trouvée afin de faire revenir les gens dans les librairies et au plaisir de la lecture de livres qui ne sont pas des best-sellers.

Cependant, la note finale est plus positive, elle laisse entrevoir un rayon d’espoir, ténu, mais bien présent.

Finalement, j’ai fait une jolie découverte, originale, et, qui mériterait d’être plus connue et diffusée.

La révolution va-t-elle se mettre en marche ?

Pour vous procurer ce livre :
Sous les couvertures, Bertrand Guillot
Editions Rue Fromentin, 2014
16 €
ISBN : 9782919547326