Un cri dans la nuit : La voix de la meute, tome 1

Le brouillard ne s’était pas levé de la journée

La voix de la meute, c’est l’histoire de trois adolescents, Mila, Ludovic et Tristan, qui sont attaqués par des loups lors d’une soirée en forêt. Quelques temps plus tard, les trois amis d’enfance reprennent leurs activités, se séparant par la force des choses. Mais c’est sans compter cette attaque qui resurgit quand des événements étranges se déroulent, chacun, poussé par la peur ou la colère, développe des comportements agressifs, à l’instar de loups sauvages.

Dans ce roman jeunesse, on suit donc les péripéties de ces trois personnages après l’attaque.

Le livre est à mon avis, vraiment bien écrit. Très immersif, il reste cependant accessible à de plus jeunes lecteurs sans chercher à les abrutir mais au contraire à les faire évoluer.

Cette aventure autour de la lycanthropie est le premier tome d’une série qui a un bon potentiel puisqu’il traite d’un sujet populaire en ce moment, mais sous un angle différent. En effet, ici, le loup garou est vu comme le dépositaire de l’agressivité humaine et c’est un fardeau qui se transmet au fil des générations et ce, depuis les temps les plus anciens de l’humanité.

J’ai trouvé que ce point de vue était vraiment intéressant, mais j’ai apprécié aussi le fait que l’auteur ait repris certaines bases de légendes : la contamination par un autre loup garou, et surtout, la symbolique du vêtement dont les adolescents se délestent pour revêtir leur peau de loup. Cette symbolique existe depuis les premières légendes autour du loup garou puisque souvent, c’est la perte du « pelage humain » qui permet la transformation avec, dans certaines légendes, l’obligation d’y avoir un accès pour quitter la forme animale.

Les trois personnages sont attachants, amis depuis l’enfance, ils ont été séparés par le temps et ne se retrouvent que peu, et notamment, une fois par an pour fêter leurs trois anniversaires qui tombent dans la même période. L’attaque va les rapprocher à différents égards, même si l’esprit de meute, je pense, risque, par la suite de créer des dissensions.

Le mystère de la voix de la meute qui guide les adolescents reste entier, on ne sait ce que c’est ou qui c’est. Tout ce qu’on constate, c’est qu’elle a une forte influence sur les trois jeunes et leur permet de se faire à cette nouvelle nature, et même de se sauver de certaines situations.

Entre légende et réécriture, ce roman jeunesse est plein de promesses, j’ai hâte de pouvoir lire la suite.

Bonne lecture !

Pour vous procurer ce livre :
La voix de la meute, Tome 1 Les remplaçants, Gaia Guasti
Editions Thierry Magnier, 2014
260 pages, 14,50€
ISBN : 9782364744608

Publicités

Laisser une bafouille

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s