Challenge Week-end à 1000, première tentative… et déroulement

Ce week-end signe le retour d’une nouvelle session du Week-end à 1000 organisé par Lilibouquine. C’est déjà la 11ème, mais la première pour moi, puisque jusque-là, je n’étais jamais disponible. Bon, ce week-end je travaille, mais je me suis quand même inscrite, histoire de tenter 😉

Le principe est très simple, du vendredi 19h au dimanche 00h, il faut lire 1000 pages de romans, cours, essais… bref, tout ce qui se lit et contient des pages.

Mais se lancer un défi c’est bien beau, encore faut-il s’y tenir, et pour cela, il existe un groupe sur Facebook où tous les participants et supporters échangent sur leurs lectures, s’encouragent. Il est juste .

Du coup, pour ma première participation, je vais tenter de lire ces 1000 pages, les piochant dans la PAL que voici :

Il me reste 212 pages à lire sur ce livre

Celui-ci fait 383 pages

Il me reste 263 pages à lire.

Celui-ci fait 214 pages

Si je lis tout cela, j’aurais un peu plus de 1000 pages (1072 précisément). Je croise les doigts pour en lire une bonne partie 😉

Je reviendrai régulièrement pour vous dire comment j’avance.

Bonne soirée

Samedi, 10h : le challenge a commencé depuis hier soir 19h. Hier, j’ai avancé un peu le livre de Stéphane Bern, j’en ai lu 82 pages avant d’arrêter, m’étant rendu compte qu’il faut être bien trop concentré pour le lire pour que cela soit compatible avec un tel challenge.
Ensuite, j’ai commencé à relire A comme Association, le tome 1 écrit par Erik l’Homme, oui je sais, il n’est pas dans ma PAL prévisionnelle, mais je voulais quelque chose de simple à lire et je me réserve Queen Betsy pour les creux au boulot. Pour celui-ci, depuis hier, j’ai lu 59 pages.
Au total, je suis donc à 141 pages lues sur les 1000 à lire. Autant dire, pas grand chose…

Samedi, 11h45 : Je viens de finir le premier tome de A comme Association, j’en suis donc à 236 pages lues, et avec une furieuse envie de relire pour la énième fois le Livre des Etoiles d’Erik l’Homme… Du coup, je ne sais pas avec quoi je vais enchaîner là tout de suite. Mais cet après midi, il y a de fortes chances pour que ce soit Queen Betsy, quand je serai au boulot.

Samedi, 20h55 : J’ai avancé dans le tome 12 de Queen Betsy, j’en ai lu 158 pendant l’après-midi. J’arrive donc à 394 pages. Si j’arrive à 500 pages ce soir, je pense que j’aurai encore une chance de réussir à lire 1000 pages avant demain soir

Dimanche, 10h : Hier soir j’ai lu et terminé le tome 2 de A comme Association et ce matin, le tome 12 de Queen Betsy. J’en suis maintenant à 635 pages lues. Lire les 300 et quelques pages restantes devrait être faisable dans la journée. J’ai bon espoir de réussir cette première tentative

Lundi : Je n’ai pas atteint le Graal finalement, seulement la caverne puisque j’ai lu 915 pages (j’en aurais lu plus si la fatigue n’avait pas eu raison de moi sur la dernière ligne droite, mais j’aurais pas fait 1000 quand même). Je suis néanmoins très contente de moi puisque ça faisait un moment que je lisais assez peu, donc j’ai remis le pied dans les bouquins et là, j’ai déjà envie de relireEt tout n’est pas perdu, il y aura d’autres Week-end à 1000. Si j’arrive à 915 pages en travaillant samedi et dimanche après-midi, je peux largement atteindre les 1000 pages en ne travaillant que le dimanche comme ce sera le cas pour les prochains. Donc je retenterai ma chance la prochaine fois.
En plus, j’ai recommencé et continué une saga que j’adore écrite par des auteurs géniaux, A comme Association. Ca faisait très longtemps que je les avais lus (les 2 premiers du moins) et j’ai retrouvé le même plaisir à les redécouvrir.

Au final, j’ai lu :
Moi Amélie dernière Reine de Portugal : 82 pages
A comme Association, tome 1 : 154 pages
A comme Association, tome 2 : 187 pages
A comme Association, tome 3 : 192 pages
Queen Betsy, tome 12 : 212 pages
Queen Betsy, tome 13 : 88 pages

J’avoue, ce n’est pas très diversifié, moins que ma PAL prévisionnelle, mais le principal, c’est de prendre du plaisir à lire, non?

Un cri dans la nuit : La voix de la meute, tome 1

Le brouillard ne s’était pas levé de la journée

La voix de la meute, c’est l’histoire de trois adolescents, Mila, Ludovic et Tristan, qui sont attaqués par des loups lors d’une soirée en forêt. Quelques temps plus tard, les trois amis d’enfance reprennent leurs activités, se séparant par la force des choses. Mais c’est sans compter cette attaque qui resurgit quand des événements étranges se déroulent, chacun, poussé par la peur ou la colère, développe des comportements agressifs, à l’instar de loups sauvages.

Dans ce roman jeunesse, on suit donc les péripéties de ces trois personnages après l’attaque.

Le livre est à mon avis, vraiment bien écrit. Très immersif, il reste cependant accessible à de plus jeunes lecteurs sans chercher à les abrutir mais au contraire à les faire évoluer.

Cette aventure autour de la lycanthropie est le premier tome d’une série qui a un bon potentiel puisqu’il traite d’un sujet populaire en ce moment, mais sous un angle différent. En effet, ici, le loup garou est vu comme le dépositaire de l’agressivité humaine et c’est un fardeau qui se transmet au fil des générations et ce, depuis les temps les plus anciens de l’humanité.

J’ai trouvé que ce point de vue était vraiment intéressant, mais j’ai apprécié aussi le fait que l’auteur ait repris certaines bases de légendes : la contamination par un autre loup garou, et surtout, la symbolique du vêtement dont les adolescents se délestent pour revêtir leur peau de loup. Cette symbolique existe depuis les premières légendes autour du loup garou puisque souvent, c’est la perte du « pelage humain » qui permet la transformation avec, dans certaines légendes, l’obligation d’y avoir un accès pour quitter la forme animale.

Les trois personnages sont attachants, amis depuis l’enfance, ils ont été séparés par le temps et ne se retrouvent que peu, et notamment, une fois par an pour fêter leurs trois anniversaires qui tombent dans la même période. L’attaque va les rapprocher à différents égards, même si l’esprit de meute, je pense, risque, par la suite de créer des dissensions.

Le mystère de la voix de la meute qui guide les adolescents reste entier, on ne sait ce que c’est ou qui c’est. Tout ce qu’on constate, c’est qu’elle a une forte influence sur les trois jeunes et leur permet de se faire à cette nouvelle nature, et même de se sauver de certaines situations.

Entre légende et réécriture, ce roman jeunesse est plein de promesses, j’ai hâte de pouvoir lire la suite.

Bonne lecture !

Pour vous procurer ce livre :
La voix de la meute, Tome 1 Les remplaçants, Gaia Guasti
Editions Thierry Magnier, 2014
260 pages, 14,50€
ISBN : 9782364744608

C’est Lundi que lisez-vous ? #8

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? byOne Person’s Journey Through a World of Books. Repris ensuite par Galleane pour ce qui est du recensement des participants.

Le principe est simple, chaque semaine, il s’agit de dire ce qu’on a lu la semaine passée, ce qu’on lit et ce qu’on prévoit de lire dans la semaine.

Ce que j’ai lu la semaine passée

Je vous prépare un article sur la saga…

Ce que je lis en ce moment

Mis en pause cette semaine, donc j’en suis encore à 15%.

En partenariat avec les Editions Denöel, 131 pages sur 390 de lues.

Ce que je vais lire cette semaine

Une relecture, mais j’ai hâte! Et j’ai la suite qui m’attendra après 😉

Voilà, c’est tout pour cette semaine, peu de changements par rapport à la semaine dernière je dois l’avouer. Laissez-moi vos liens 🙂

Bonne semaine !

Challenge Lire un classique tous ensemble #2

Bonjour à tous!

Ce petit article pour vous annoncer ma participation au challenge organisé par Wolkaiw, Lire un classique tous ensemble. Ce sera ma troisième participation, même si jusque-là, je n’ai fait qu’échouer, n’ayant pas le temps de lire les livres que je voulais.

Le principe est simple : sur une période de deux mois, il faut lire un ou plusieurs des 4 grands classiques de la littérature choisis par Wolkaiw. Pour s’inscrire, il vous suffit d’aller répondre au post concerné sur Livraddict, et comme je suis super sympa, je vous donne le lien : http://www.livraddict.com/forum/viewtopic.php?p=1&id=19143

Pour cette édition qui commence aujourd’hui, 25 juillet et se termine le 25 septembre, les 5 livres sont (roulement de tambour) :

Pour ma part, j’ai choisi de lire Loin de la foule déchaînée de Thomas Hardy, classique qui vient d’être adapté pour le cinéma.

Comme pour la précédente édition, dites-moi si ce challenge vous intéresserait ou si vous participez déjà et quels livres vous tentent 😉

Bonne fin de week-end et bonnes lectures!

C’est Lundi que lisez-vous ? #7

On ne dira rien sur l’absence de cette rubrique pendant 1 mois…

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? byOne Person’s Journey Through a World of Books. Repris ensuite par Galleane pour ce qui est du recensement des participants.

Le principe est simple, chaque semaine, il s’agit de dire ce qu’on a lu la semaine passée, ce qu’on lit et ce qu’on prévoit de lire dans la semaine.

Ce que j’ai lu la semaine passée

Un roman jeunesse vraiment sympa à lire

Ce que je lis en ce moment

Depuis le dernier C’est Lundi, j’ai avancé dans la saga, 59% de lus.

J’avais prévu de le lire dans le cadre du Challenge Lire un classique tous ensemble, mais la date butoir est passée, cela dit, il est commencé, donc, je vais le finir. J’en suis à 15%.

En partenariat avec les Editions Denöel, 59 pages sur 390 de lues.

Ce que je vais lire cette semaine

Une relecture, mais j’ai hâte! Et j’ai la suite qui m’attendra après 😉

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Laissez-moi vos liens 🙂

Bonne semaine !

Garder le secret : Derrière la porte

Les Barber avaient dit qu’ils arriveraient vers trois heures.

Tout d’abord, merci aux Editions Denoël pour cette découverte.

J’ai eu du mal à écrire cet avis, parce que j’ai du mal à déterminer ce que je pense de ce livre, et encore maintenant.

J’ai beaucoup aimé le style de Sarah Waters, cependant, j’ai eu l’impression que le livre était un peu long par rapport à l’histoire. Ne me lancez pas la pierre quand je dis ça, l’histoire est intéressante, mais j’ai trouvé qu’il y avait des développements trop longs et qui auraient pu être évités.

L’histoire de Frances et Lilian dans l’Angleterre des années 20 est intéressante. La Première Guerre Mondial s’est finie depuis 4 ans. Frances et sa mère essuient encore les plâtres de ce conflit et pleurent encore la mort des hommes de leur famille et de leurs richesses, dilapidées par le père de famille. Elles sont ainsi obligées de louer une partie de leur maison afin de payer leurs dettes.

Par la suite, une amitié se développe entre Frances et Lilian, sa locataire. Les deux jeunes femmes faisant même l’expérience d’une relation charnelle prohibée et mal vue à l’époque. Mais l’ombre du mari de Lilian, Leonard plane tout au long du livre.

Beaucoup de longueurs pendant les scènes « sociales », et peu de rebondissements selon moi ont rendus ma lecture compliquée. Même si l’écriture est vraiment prenante dans les scènes d’action, ces parties-là ont été les plus sympas à lire.

Je tenterai peut-être de lire un autre livre de l’auteur, mais pour ce livre-là, je pense que le sujet n’était pas fait pour moi.

Bonne lecture !

Pour vous procurer ce livre :
Derrière la porte, Sarah Waters
Traduit par Alain Defossé
Editions Denoël, 2015
704 pages, 24,90€
ISBN : 9782207118962